Les actions ADPS

"aller vers " les jeunes et leurs familles

 

APDS – Que fait-elle ?

Les publics :

  • des jeunes de 12 à 25 ans, habitants les quartiers prioritaires de la politique de la ville de Nîmes, présentant de multiples difficultés et en risquent de marginalisation et/ou d’exclusion sociale 
  • de leurs familles
  • des habitants dans le cadre du développement social local.

Les équipes tiennent à s’attacher à la singularité de la personne aidée ou accompagnée.

Il s’agit aussi de lutter contre la stigmatisation des territoires et de leurs habitants en refusant les catégorisations sociales issues de la dénomination des dispositifs d’action publique et de mécanismes discriminants. L’association œuvre à la reconnaissance et la valorisation des compétences de chacun.

Dans notre société marquée actuellement par le délitement du lien social et la désaffiliation de certaines parties de la population, l’ADPS se fixe un objectif de cohésion sociale et de solidarité qui passe par la nécessité première d’aider l’individu à devenir sujet, puis acteur social et lui permettre l’accès à une citoyenneté active.

Les problématiques globales repérées :

De manière générale, les problématiques identifiées se concentrent autour de grandes thématiques que sont :

Cadre et finalités de l‘intervention…          

La démarche éducative 

L’intervention de l’ADPS se définit  par une démarche  éducative et émancipatrice. Ce travail s’adresse à des individus et à des groupes, à des jeunes et à des familles. C’est un travail d’accompagnement social, éducatif et culturel qui  partant d’une relation de confiance, tend à la prise en compte des potentialités et vise la responsabilisation des jeunes au regard de leurs comportements et de la gestion de leur trajectoire.

L’action des éducateurs privilégie le travail de rue, la présence sociale, le contact direct avec les jeunes dans leurs lieux et leurs temps de vie. Par sa présence, l’éducateur signifie au jeune et aux adultes, qu’il est disponible à la rencontre et qu’il se situe dans la posture « d’aller vers et faire avec ». Cela suppose de savoir s’adapter aux contextes, aux évolutions des pratiques et d’être très à l’écoute des jeunes pour comprendre l’essentiel de leurs difficultés. Ce travail est sans doute le plus important même s’il est le moins visible, le plus difficile à quantifier et à évaluer.

S’en suit un certain nombre d’accompagnements individualisés, liés à la prise en compte des personnes, de leurs problématiques sociales et éducatives singulières.

Les « outils » de l’intervention éducative

  • La présence sociale et le « travail de rue »
  • Les actions collectives (sorties, séjours et chantiers éducatifs…)
  • Les accompagnements éducatifs individuels pour répondre aux attentes et besoins des jeunes en matière de formation, emploi, santé, logement, loisirs…
  • Les actions de Développement Social Local (participation aux fêtes d’ancrage, Rue aux enfants, Action « En bas de chez moi,.. »Bienvenue chez vous…
  • Le travail partenarial en lien avec les ressources associatives et institutionnelles d’intervention (Mission Locale Jeunes, Education Nationale, PJJ, Centres sociaux, Centre médico-social, Aide Sociale à l’Enfance…) des territoires d’intervention
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils